edith-azam
Édith Azam

C’est la veille de l’an neuf. Édith Azam regarde son chien, il dort tranquille, ne ronfle qu’à peine. Édith Azam aime bien le calme qui flotte les 31 décembre. L’an neuf elle se dit qu’il vieillira bien vite mais que comme d’habitude, ni elle ni son chien ne réaliseront la chose, qu’ils continueront à courir dans les bois en écoutant les chants des petits rouge-gorge. Et puis rentrer, contents, pour s’endormir tranquilles, l’un et l’autre, sans ronfler. Voilà

Elle a publié notamment Oiseau-Moi (Lanskine), Le temps si long (Atelier de l’agneau), On sait l’autre (P.O.L), Corps-Texte (La Goulotte), Retours de langue (Faï fioc)